Partagez | 
 

 La Camarilla Romaine (ailes & clans)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atrion
Philippus Grosbillus
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 03/07/2010
Localisation : Imperium Romanum

MessageSujet: La Camarilla Romaine (ailes & clans)   Jeu 25 Mai - 12:38

Il y a environ deux ans a paru, dans une indifférence presque totale, une seconde édition de Vampire : Le Requiem, sans doute entachée par l’insuccès de la première édition et le manque d’intérêt des joueurs qui en étaient restés à Vampire : La Mascarade. Un peu dommage, car cette nouvelle version amène une quantité non-négligeable d’améliorations, notamment des règles refaites pour certains des mécanismes les plus importants du jeu, comme l’Humanité ou la Puissance de Sang et, surtout, des disciplines entièrement reconstruites. Et il se trouve que cette réécriture est en fait assez réussie.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Il n’en reste pas moins que, pour les amateurs de la première heure, le setting contemporain de Requiem, avec ses “nouveaux” clans et ses Ligues ne séduira pas forcément, même si le concept était plutôt bien pensé, apportant des nuances qui manquaient parfois dans l’opposition un peu manichéenne Camarilla/Anarch/Sabbat de Vampire : la Mascarade.
 
Mais il existe en fait un autre décor pour jouer avec les règles de Requiem. Méconnu lui aussi, sans doute pour les mêmes raisons. Pourtant, il est diablement plus passionnant que le nouveau décor contemporain,  plus original et intriguant qu’un nouveau “Dark Ages”, même si sa création pour Vampire relève de l’évidence. Ce théâtre, c’est Requiem for Rome, qui nous invite à jouer les Propinquii, les vampires de la première Camarilla, celle qui a régné pendant mille ans sur les nuits du plus grand empire mortel ayant jamais existé.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La Nuit Romaine
 
Requiem for Rome est un supplément très complet, presque aussi long qu’un livre de base, qui apporte un tas d’éléments pour faire vivre l’empire romain à la sauce vampirique. En plus des clans et des ligues (appelées Alae) de la Camarilla dessinés spécialement pour le décor antique, on y trouve une description détaillée des lieux iconiques de la ville et de la Nécropole, le monde souterrain qui abrite les refuges et les domaines des Propinquii, des idées de buts et motivations appropriés à des vampires romains, une galerie de personnages intéressants, etc.

Ce que je trouve particulièrement réussi, c’est qu’en plus de la simple description d’un nouveau décor de jeu, tout ce matériel s’accompagne de règles spécifiques qui permettent de vraiment jouer des vampires de Rome. Les lieux caractéristiques de la culture ancienne sont accompagnés de règles qui permettent de les utiliser en accord avec la fonction qu’ils avaient pour leurs habitants historiques.

Par exemple, le fonctionnement des aqueducs est expliqué, avec des suggestions de règles et de jets de dés pour les personnages qui voudraient s’en servir comme moyen de transport incognito. Idem pour les bains, temples, amphithéâtres
villae ou insulae (immeubles d’appartements), etc., typiques de l’époque, qui sont utilisés d’une manière pertinente et pas comme simple alternative au standards cinémas, bars ou maisons de banlieues de l’époque contemporaine.

A côté de ça, on trouve des règles pour de nouvelles compétences et avantages adéquats pour l’époque, ainsi que plusieurs petites touches pour faire encore plus couleur locale : petites règles de débats pour le sénat et styles oratoires, styles de combats pour la légion ou les gladiateurs, règles pour les courses de char, rites de sorcellerie sanguine inspirés des cultes religieux et mystères du bas-empire. Et tout ça, c'est du beau matos bien foutu. Enfin, le supplément est accompagné d’un second volume, qui propose rien de moins qu’une campagne complète pour Rome.

 

La Camarilla et Les Ailes de la nuit
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La Camarilla est le miroir nocturne de l’empire mortel. Partout où la domination diurne de l’empire s’étend, elle impose ses règles aux damnés. Elle a été fondée par la volonté d’un ancien mythique, Julius Senex, lui même issu de la malédiction d’un frère déchu : Remus, qui jamais ne pardonna le triomphe de son jumeau légendaire. La Camarilla est divisée en plusieurs “ailes” qui regroupe les vampires selon leurs origines et affinités. Celles-ci bénéficient d’un statut et de privilèges variables au sein de l’organisation globale et les motivations de leurs membres sont parfois en conflit.
 
Toutefois, tous respectent  les Lois de la Camarilla, sous peine de bannissement et de Mort Ultime, qui sont basées sur trois traditions fondamentales :
 
Le Domaine : tout le territoire du monde civilisé est le territoire de la Camarilla. La Camarilla détermine les divisions de ce domaine. Un Vampire qui refuse tribut à la Camarilla renonce au droit du Sang.
 
La Destruction : aucun vampire ne sera mis à mort sans une sentence légale du Senex. Tous les citoyens de la Camarilla ont le droit d’être défendus devant le Forum de la Nécropole.
 
L’Amaranthe : il est interdit à tout vampire de dévorer le sang d’un autre membre de la Camarilla. Le cannibalisme est l’instrument des Némésis. Ceux qui désobéissent à ce commandement renforcent notre pire ennemi.
 
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
  
 
 


Le SENEX (Ala Senecta : l’Aile des Anciens)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
La Parole du Senex fait Loi.
Le Senex a été fondé par Julius, infant de Remus, disparu après une longue période de tyrannie. Il est composé des vampires les plus prestigieux et les plus influents de la Camarilla, ainsi que de leurs descendants. Dans sa forme, le Senex ressemble au Sénat des Mortels. Il établit et impose les lois de la Camarilla. Nombre de ses membres sont issus du clan des Julii. Y siègent également des magistrats élus par les autres ailes pour les y représenter.
 
Avantages : les membres du Senex bénéficient d’un accès à certains atouts exclusifs et peuvent acheter les atouts refuge, mentor, ressources et servants à la moitié de leur coût habituel.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 

La LEGIO MORTUUM (La légion des morts)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Mort aux Vaincus.
Comme son nom l’indique, la légion est le bras armé de la Camarilla. Selon l’aile à laquelle on appartient et son statut au sein de la Camarilla, elle peut apparaître comme un protecteur bienveillant ou l’instrument de l’oppression.
 
Avantages : les membres de la Legio Mortuum ont accès à certains atouts exclusifs et peuvent acheter les atouts de styles de combat, mentor, ressources et servants pour la moitié de leur coût habituel.
 
 
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
 
 

Le Culte des Augures (Ala Vaticinium : l’aile des prophètes)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Les Augures rassemblent les vampires ayant des affinités avec le mysticisme et l’ésotérisme, ceux qui maîtrisent les mystères de la religion… ainsi que toute une série de parasites qui souhaitent exploiter la religion d’état imposée par le Senex et les besoins spirituels des croyants.
 
Avantage : les augures ont accès à une école de sorcellerie sanguine : la Veneficia.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
 
 
Le Collegia Peregrinorum (Ala hospitia : l’aile des étrangers)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Un pérégrin est un habitant de l’empire qui n’a pas le statut de citoyen. A l’origine, celui-ci était le plus souvent acquis, chez les gens ordinaires, par le service militaire. Au terme de son engagement dans l’armée, on obtenait ce fameux “droit de cité”, ainsi qu’un bout de terre.
 
Le Collegia Peregrini regroupe tous les vampires qui résident légalement à Rome ou dans les autres territoires de la Camarilla, mais qui ne bénéficient d’aucun autre statut ou fonction particulière.
 
Avantage : les Peregrini ont accès à certains atouts exclusifs et peuvent acquérir les atouts alliés, contacts, refuge et troupeau pour la moitié de leur coût habituel.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
 
 
La Lancea et Sanctum (la chapelle et la lance)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Cette secte religieuse est une ramification non-officielle du Collegia Peregrini. Fondée à l’origine par des esclaves juifs étreints, elle regroupe les croyants qui vénèrent le nouveau Dieu Unique et suivent les enseignements de Longinus, son premier disciple damné. Elle est fréquemment persécutée par les autorités de la Camarilla.
Avantages : les adeptes de la Lancea et Sanctum ont accès à la discipline de Sorcellerie Thébaine.
 
 
 
 
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
SPQR


Dernière édition par Atrion le Jeu 25 Mai - 15:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Atrion
Philippus Grosbillus
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 03/07/2010
Localisation : Imperium Romanum

MessageSujet: Les Clans Romains   Jeu 25 Mai - 15:33

Julii
 
Tu me serviras, comme ton peuple barbare sert les miens. Tel qu’il fût durant la Vie, ainsi il sera dans la Nuit, maintenant et à jamais.
 
Maîtres de la Camarilla, seigneurs des Morts, les Julii étaient issus de la plus haute noblesse romaine de leur vivant et ils conservent ce statut dans la non-vie. Inventeurs de la Mascarade et fondateurs du Senex, nommé en hommage à leur ancêtre Julius l’Ancien, les Julii guident la cité et sa population mortelle, menant leur troupeau comme des bergers bienveillants… ou affamés.
 
Les Julii sont issus de la lignée de Remus qui, incapable de reprendre la cité aux mains de son frère ou de fuir dans les terres sauvages alentours, conclut un pacte avec des puissances impies pour obtenir, à la place, le titre de seigneur de la nuit. Ses descendants en ont tiré leur parti, marchant dans la nuit comme les maîtres de la Nécropole. Aujourd’hui néanmoins, certains sentent leur prestige s’affaiblir alors que les plus anciens sombrent dans la torpeur, que leurs infants se laissent aller à la luxure et à la paresse et que l’empire se fragmente peu à peu sous les pressions extérieures et l’afflux toujours plus importants de nouveaux citoyens d’autres cultures, qui ne connaissent pas les traditions ancestrales.
 
Surnom : les Fondateurs
Attribut de prédilection : Présence ou Résolution
Disciplines : Animalisme, Domination, Résilience
 
Spoiler:
 
 
Daeva :
 
Je t’envie presque ta honte : elle doit rendre tout ceci… délicieux.
 
Sophistiqués et séduisants, les Daevas semblent l’incarnation de tout ce que Rome a espéré récupérer du viol de la Grèce, puis de l'Orient. En réalité, les Courtisans apportent plus que leur promesse apparente : décadence, maladie et mort accompagnent leurs cadeaux mielleux. Certains disent qu’ils ne font que se vautrer dans le vice, mais ce que les autres nomment péché, les Daevas l’appellent célébration de la vie et de la mort.
 
Les Daevas descendent de la ligné de Lilith, grande prêtresse qui, après lui avoir succédé, imita sa déesse : sacrifiant ses amants, puis les ramenant à la vie par le don de son sang. Depuis, ils se sont répandus de par le monde, s’abreuvant de la gloire d’une cité après l’autre.
 
Surnom : les Courtisans
Attribut de prédilection : Dextérité ou Manipulation
Discipline : Célérité, Majesté, Puissance
 
 
Spoiler:
 
 
Gangrel
 
Je suis déjà mort, que pourrais-je encore craindre ?
 
Les Gangrels sont morts, mais ils bougent avec la furie des vivants. Originaires des bordures de l’empire, ils ont été peu à peu extirpés de leurs contrées sauvages par les incursions des Légions. La cité est très différente de leurs contrées d’origine, où les Gangrels combattaient aux côtés des mêmes mortels qu’ils prenaient ensuite comme nourriture. C’est avec beaucoup de surprise que certains les ont vu s’adapter à ce nouveau mode de vie et avec encore plus d’étonnement qu’ils les ont vu devenir parfois les plus ardents défenseurs de la Camarilla.
 
Les premiers d’entre eux qui sont parvenus jusqu'à Rome se sont relevés de la terre meuble où ils sommeillaient pour découvrir leur troupeau décimé quand César en a eu fini avec l‘humiliation des tribus gauloises qui avaient osé le défier. Ils se sont alors mis à suivre les légions de campagnes en campagnes, réfugiés sous la terre durant le jour et festoyant équitablement des vainqueurs et des vaincus à la nuit tombée.
 
Surnom : les Maraudeurs
Attribut de prédilection :  Calme ou Vigueur
Disciplines : Animalisme, Protéisme, Résilience
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
 
Mekhet
 
Ne m’accuse pas, car je peux voir tes crimes.
 
Gardiens des secrets, les Mekhet murmurent des fragments de sagesse ancienne dans le labyrinthe de la Nécropole. Les Devins sont les maîtres de la dissimulation. Leur Mascarade a été couronnée d’un tel succès qu’ils sont restés cachés en Afrique pendant des siècles sans donner naissance au moindre mythe vampirique parmi les mortels.
 
Les Mekhet sont apparus sur les bords du Nil, bien avant les pyramides, bien avant le sphinx. Ils sont venus à Rome de nombreuses fois au cours des siècles, mais deux migrations importantes ont marqués les esprits plus que les autres. Lorsque César ramena son amante Cléopâtre dans la Cité Éternelle, elle devint une célébrité et la population romaine, vivante ou morte, se découvra soudain une fascination pour l’Egypte et tout ce qui s’y rapportait : habillement, art et, surtout, religion. Les Mekhet saisirent cette opportunité et se présentèrent comme les plus sages et les plus anciens des mort-vivants, gagnant une importante influence dans la ville. La deuxième vague, elle, est des plus récente. Les Mekhet émigrent en masse des côtes égyptiennes et des provinces, promulguant à Rome des cultes exotiques et prophétisant la mort des dieux romains…
 
Surnom : les Devins
Attribut de prédilection : Intelligence ou Astuce
Disciplines : Auspex, Célérité, Occultation
Spoiler:
 
 
 
 
Nosferatu
 
Quand ils t’enterreront, nous t’attendrons.
 
Les Nosferatu sont les monstres de la Nécropole, incarnant la peur et la maniant comme une arme. Les Vers se sont relevés de toutes les tombes, barbares comme romaines. C’est parce que Julius Senex craignait les Nosferatu qu’il les a accepté dans la Nécropole, feignant de les prendre sous son aile pour mieux les observer. Mais ses descendants Julii se sont rendus compte que c’était eux qui étaient surveillés par les Nosferatus.
 
Officiellement, le rôle des Nosferatus est de continuer à étendre et à entretenir la Nécropole, dissimulés au regard des vivants. Ils sont omniprésents sous les premiers niveaux de la Nécropole et sont les seuls à réellement en maîtriser les profondeurs et le réseau tentaculaire qu’elle forme sous la cité. Certains trouvent néanmoins leur vocation dans l’appel des armes et on trouve parmi eux quelques uns des membres les plus respectés de la Légion des Morts.
 
Surnom : les Vers
Attribut de prédilection : Calme ou Force
Disciplines : Cauchemar, Occultation, Puissance
Spoiler:
 

_________________
SPQR
Revenir en haut Aller en bas
 
La Camarilla Romaine (ailes & clans)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ars Magica :: Campagnes :: Requiem pour Rome :: Ab Urbe Condita-
Sauter vers: