Partagez | 
 

 Troisième embûche : Cluj

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atrion
Philippus Grosbillus
avatar

Messages : 2868
Date d'inscription : 03/07/2010
Localisation : Imperium Romanum

MessageSujet: Troisième embûche : Cluj   Lun 24 Juin - 20:35

Les mages reviennent de leur voyage en Grèce où ils ont honoré leur pacte avec Mèdén en livrant Aschlaranda à ses alliés d'Erebos. Dans la foulée, Nayden en a profité pour demander aux sorcières de Thessalie de l'aider à régler son petit problème d'esprit lié. Aidôneus Stygeros s'en est donc occupé pour lui, mais n'aura malheureusement pas pu aider Ramane avec son problème plus compliqué...

Sur le chemin du retour, les compagnons font un arrêt à Seuthopolis, une antique cité Thrace en Bulgarie, quartier général des Hoplites, où Nayden doit rencontrer les Quaesitors pour effacer son ardoise avec le Tribunal. Il décide d'accepter la peine proposée plutôt que de passer en jugement devant le Tribunal régulier. Pour avoir causé des troubles en attaquant une escouade de chevaliers Teutoniques, il est condamné à une amende de 12 pions de Vis et à prester deux saisons de travail pour le compte de l'oppidum de Lycaneon.

Le trajet se déroule sans autres anicroches, les mages parvenant à traverser la Passe de Bran et sa forteresse Teutonique sans être inquiétés, pour rentrer en Transylvanie à la fin du printemps.

Rentrés à l'Arbre, les mages profitent de quelques jours de repos jusqu'à ce que, quelques jours plus tard, un incident vienne à nouveau perturber leur quiétude. Installé depuis quelques temps au sanctuaire avec ses brigands et les Taltos, Atrion a la désagréable surprise de se réveiller, un beau matin, pour découvrir que le codex d'Oghams qu'il a découvert, seul source d'informations dont il dispose sur le pouvoir du cadran --quoique actuellement indéchiffrable --, a disparu de ses quartiers !

Furieux, le Tytalus interroge ses hommes sans ménagement, mais conclut rapidement qu'ils ne sont pas coupables du méfait. Il envoie quelques servants à l'Arbre pour se renseigner. Zaharia est mise au courant de l'affaire et, combinant leurs efforts, les deux sodales déterminent bientôt que la coupable n'est autre que leur servante Uzana, qui ne donne pas signe de vie. Après avoir alerté Cu'Chulainn et Nayden, ils se lancent donc tous à sa poursuite.

Contrairement à ce qu'ils imaginaient au départ, il s'avère que la vieille chamane a quitté la forêt et se dirige vers la grand'route. Contournant leur auberge, elle est montée vers les collines où ses amis des clans nomades attendent les mages en embuscade, comme le découvre Cu'Chulainn en survolant la zone, envoyé en éclaireur. Les poursuivants décident de ne pas perdre de temps et évite la confrontation, esquivant facilement l'embuscade en utilisant leurs sortilèges.

Grâce au flair de Nayden, transformé en loup, et à l'aide de Zaharia, les mages n'ont pas trop de difficulté à suivre la piste d'Uzana. Elle a ensuite redescendu les collines pour retrouver la route et se dirige vers Cluj, citadelle du Voïvode de Transylvanie.

Aux abords du chateau, les mages tombent sur un groupe de Fectores, venus dans la région pour chasser une bête sauvage persécutant la population et ayant provoqué la colère des Teutoniques en attaquant une de leur garnison. D'après les rumeurs qu'ils ont récolté, les Fectores pensent qu'il s'agirait d'un vukodlac -- sorte de loup-garou local.

Il se trouve justement que les Fectores ont mis la main sur Uzana avant les mages et qu'elle est actuellement retenue captive dans un de leur chariots. Atrion et Zaharia décident de les approcher en masquant leur identité réelle, se faisant plutôt passer pour un couple de petits nobles valaques en voyage, tandis que Nayden et Cu'chulainn les suivent discrètement, dissimulés par l'obscurité. Pendant la nuit, ils explorent le campement et interrogent leur servante, mais le codex n'est plus en sa possession : un de ses complices est parvenu à s'échapper, l'emmenant "en sécurité" chez le Voïvode, à Cluj.

Le groupe se sépare des Fectores aux abords de Cluj : les magiciens parallèles veulent d'abord rendre visite à la garnison de Teutoniques qui a repéré la "bête". Les mages pénètrent donc seuls dans la citadelle, adoptant toujours la couverture choisie par Atrion : un modeste chevalier valaque et sa suite. Ils trouvent un logement sur place et commence à s'enquérir des rumeurs locales. Ils apprennent qu'un des conseillers du voïvode a bel et bien fait entrer au donjon un jeune homme arrivé précipitamment au château, gardant précieusement un paquet enveloppé.

En tant que "vassal", Atrion -- qui se fait désormais appelé Ben-Hur Marcel (classe...) -- demande audience auprès du voïvode. L'un des conseillers du prince le rencontre d'abord, mais une fois qu'il a mentionné son hostilité envers les Teutoniques, le Tytalus se voit vite accorder une rencontre avec le maître des lieux en personne. Le lendemain matin, il débarque à la cour et fait connaissance avec le voïvode : un colosse impulsif, entouré d'un aréopage de guerriers, d'une poignée de sorcières valaques, d'un duo de mages-kolduns slaves, de sa jeune épouse et de son fils, un garçon discret et pâle, à l'air maladif.

Le Tytalus et le voïvode s'entendent tout de suite très bien : ils ont en commun une certaine forme d'agressivité... Et, dès le repas du soir, le mage se voit proposer par son "suzerain" de prendre le commandement d'une escouade de combattants clandestins, vouée à mener des actions de guerillas contre les divers envahisseurs qui arpentent la Transylvanie.

Pendant ce temps, les trois autres mages explorent les alentours : grâce à sa maîtrise de l'Art d'Intellego et à son familier furtif, Zaharia repère un cabinet de lecture au sommet du donjon contenant une petite collection de rouleaux et de parchemins où pourrait bien être conservé leur précieux codex. Cu'chulainn part en éclaireur repérer le camp voisin des Teutoniques. Il s'agit d'un ancien temple dédié à Zalmoxis que les "fîlaaains" chevaliers ont saccagé. Un seul trésor subsiste que les vandales n'ont apparemment pas pu mettre à bas comme les autres statues et décorations : une sorte de prisme translucide que l'imprudent Bjornaer s'empresse de toucher. Une réaction magique s'ensuit qui le sonne et lui fait perdre le bénéfice de son invisibilité. L'alerte est déclenchée et les soldats se lancent à ses trousses. Trébuchant dans sa fuite, il se cogne sur le pavé et s'assomme lui-même (fuuuuuuuuuuumble !) Il se retrouve donc mis aux fers à la merci de ses ennemis ! Par pour très longtemps, espérons-le, car Nayden, dans sa forme de loup, rôde dans les parages, prêt à frapper !

Pendant ce temps, Atrion "Ben-Hur Marcel" de Tytalus et sa noble épouse Zaharia de l'Arbre, profitant de l'hospitalité du voïvode ont l'occasion d'apercevoir le convoi des Fectores, rentrés de leur précédente visite, approchant la citadelle.

S'ensuit une série de palabres et de conceptions de plans, les mages essayant de trouver le meilleur moyen de récupérer leur bien tout en naviguant au milieu de ces diverses factions et de tirer de chacun le meilleur profit.  Entre le voïvode, ses conseillers valaques et étrangers, les Fectores et les Teutoniques, qu'ils essayent de se faire de nouveaux alliés ou ennemis, ils n'auront que l'embarras du choix...

_________________
SPQR
Revenir en haut Aller en bas
Atrion
Philippus Grosbillus
avatar

Messages : 2868
Date d'inscription : 03/07/2010
Localisation : Imperium Romanum

MessageSujet: Troisième Embûche : la Bête   Mar 9 Juil - 17:36

Atrion "Ben-Hur Marcel" de Tytalus doit rencontrer le voïvode au point du jour pour préparer le plan visant à débarrasser la région des Teutoniques. Quand il descend dans la cour du donjon accompagné de Zaharia, il découvre le maître des lieux au beau milieu d'une discussion animée avec les deux chefs des Fectores arrivés récemment pour chasser le vukodlak qui rôde dans les parages. Les deux mages parallèles reprochent au voïvode de ne pas prendre l'affaire au sérieux et de ne pas mettre en place les mesures qui s'imposent.

Après qu'il a fait visiter à ses hôtes son armurerie flambant neuve, le seigneur Matteij Corvin leur donne carte blanche pour affronter les Teutoniques, mais leur demande aussi de veiller à ce que la traque des Fectores échoue. Intrigués par cette demande et les raisons pour quoi le voïvode pourrait bien vouloir protéger le monstre -- ou du moins éviter sa capture par les chasseurs --, ils se mettent en devoir d'identifier la personne qu'affecte cette terrible malédiction.

Leurs soupçons pèsent d'abord sur le fils du voïvode, Mihaï, mais une visite auprès d'une petite communauté de bûcheron ayant peu de temps auparavant subi une attaque leur permet de découvrir une connexion arcane vers la bête. Grâce à la finesse d'Octave -- qui démontre enfin son utilité -- et à son sort de Quête inexorable, ils disculpent cependant le jeune prince maladif.

La nuit tombant, il est temps de mettre à exécution leur plan à l'encontre des Teutoniques stationnés dans l'ancien temple de Zalmoxis. Solis ex Miscellanea conjure une illusion de la bête qui a déjà attaqué leur campement et deux escouades de chevaliers se lancent à sa poursuite. Un peu plus loin dans la forêt, Atrion et ses hommes les attendent en embuscade et, avec l'assistance des autres mages, l'affrontement tourne vite au massacre, le piège n'ayant laissé aucune chance aux Teutoniques, terrifiés par l'étouffant nuage de poils drus répandu par Octave sur la zone... (Razz)

C'est le moment que choisi le terrible vukodlak pour faire son apparition, attiré par tout cette sauvagerie de sang versé. Il se jette férocement à l'assaut (de manière totalement indiscriminée Razz) de tous ceux qui se trouve sur son passage, aidé en cela par les meutes de loups qu'il rallie à sa brutalité.

Lorsque les mages, après avoir perdu la moitié de leurs hommes, parviennent enfin à maîtriser le monstre, les Fectores, à leur tour, surgissent sur le lieu de l'assaut. Un de leur trait magique frappe la bête qui reprend alors forme humaine, révélant qu'elle n'est autre que la voïvodina Anna, épouse du seigneur Matteij. Les sorciers-chasseurs insistent alors pour qu'on mette la femme maudite à mort, une bonne fois pour toutes. Atrion s'interpose cependant et parvient à les faire reculer. De mauvais gré, ils quittent la scène, mais jurent qu'ils n'en resteront pas là... Ainsi, les mages s'en retournent vers Cluj, emportant avec eux le corps inconscient de la femme du voïvode.

Par ailleurs, Atrion et Zaharia, ont conclu un accord avec Mihaï qui a accepté que les conseillères valaques de la cour initie Zaharia à leurs traditions ancestrales et aux mystères de leur sorcellerie. Les mages ont également pu visiter son cabinet de travail et constater la quantité d'ouvrages qu'il recèle, se rapprochant un peu plus de la récupération de leur précieux codex d'oghams.

_________________
SPQR
Revenir en haut Aller en bas
Atrion
Philippus Grosbillus
avatar

Messages : 2868
Date d'inscription : 03/07/2010
Localisation : Imperium Romanum

MessageSujet: Re: Troisième embûche : Cluj   Mer 31 Juil - 19:52

Oublié de résumé la dernière partie, dirait-on...

Pour faire simple :

- les mages ont réussi a se débarrasser des chevaliers Teutoniques en relâchant sur eux les horreurs enfermées jadis dans un regio du Temple de Zalmoxis par d'antiques druides...
- sur les injonctions de Zaharia, les Fectores ont accepté de lâcher l'affaire du loup-garou et de se rendre à l'Arbre pour y soigner le compagnon de Cu'Chulainn.
- les mages ont récupéré leur Codex d'Oghams et se sont fait un nouvel allié en la personne du Voïvode Matteij.
- les mages ont, à la requête de Matteij Corvin, pris en charge la Voïvodina Anna, pour essayer de la libérer de sa malédiction. Elle réside désormais au sanctuaire, auprès d'Atrion, et Solis recherche une solution de guérison.
- quelques saisons furent ensuite consacrées aux études et on reprendra au printemps 1227, tout juste un an avant le prochain Tribunal.

_________________
SPQR
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Troisième embûche : Cluj   

Revenir en haut Aller en bas
 
Troisième embûche : Cluj
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ars Magica :: Campagnes :: Archives :: Sagas :: Exilio Ardeal :: Le Livre des lieux à éviter-
Sauter vers: