Partagez | 
 

 Le Code d'Hermès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
root
Admin
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Le Code d'Hermès   Sam 3 Juil - 13:00

"Moi, Bonisagus, fais ici voeu de me montrer éternellement loyal envers l'Ordre d'Hermès et ceux qui lui appartiennent.
Je ne priverai ni tenterai de priver jamais un membre de l'Ordre de ses pouvoirs magiques. Je ne tuerai ni tenterai de tuer jamais un membre de l'Ordre, sinon au cours d'une Guerre des Magiciens justement décidée et déclarée dans les formes. J'affirme comprendre qu'une Guerre des Magiciens est un conflit ouvert entre deux Magi, qui peuvent s'abattre l'un l'autre sans violer le présent serment, et que si je devais être tué dans une Guerre des Magiciens, aucun châtiment ne frapperait mon vainqueur.
Je me conformerai aux décisions prises par vote lors des Tribunaux. J'y disposerai moi-même d'une voix, dont je ferai usage avec prudence. Je respecterai comme son égale la voix de tous les autres membres du Tribunal.
Je ne mettrai pas l'Ordre en danger par mes actions. Je n'interférerai pas avec les affaires des vulgaires, appelant ainsi la ruine sur mes Sodales. Je ne traiterai pas avec les démons, de peur d'y perdre mon âme ainsi que celle de mes Sodales. Je ne nuirai pas aux êtres féeriques, de crainte que leur vengeance ne retombe sur mes Sodales.
Je n'utiliserai pas la magie pour espionner les membres de l'Ordre d'Hermès, ni pour me mêler de leurs affaires.
J'enseignerai mon art à des apprentis qui prêtront le présent serment, et si certains devaient se retourner contre l'Ordre et mes Sodales, je serai le premier à les frapper et à les emmener devant la justice. Aucun de mes apprentis ne saurait obtenir le titre de Magus sans avoir auparavant juré de respecter ce Code.
Si je devais briser ce serment, je demande à être radié de l'Ordre. Si cela devait arriver, j'implore mes Sodales de me retrouver et de m'abattre, afin que ma vie ne continue pas dans la déchéance et l'infamie.
Les ennemis de l'Ordre sont mes ennemis. Les amis de l'Ordre sont mes amis. Les alliés de l'Ordre sont mes alliés. Travaillons tous ensemble pour devenir forts.
Je prête ce serment le troisième jour des Poissons, dans la neuf cent cinquantième année du Bélier. Malheur à ceux qui tenteront de me pousser à briser ce serment, et malheur à moi si je succombe à la tentation.
Je concède aux descendants de Bonisagus le droit de prendre mon apprenti s'ils estiment que mon apprenti peut leur être utile pour leurs études."
Revenir en haut Aller en bas
https://arsmagica.forumgratuit.be
root
Admin
avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Code d'Hermès   Sam 3 Juil - 13:03

Le Code Périphérique est constitué de toutes les décisions prises par les différents Tribunaux depuis leurs débuts. Hormis les Quaesitori, peu de Magi sont donc réellement au courant de tous les détails (qui en outre se contredisent régulièrement).

Cependant, certaines choses sont connues de (presque) tous.


- En théorie, toute infraction au Code est punie de mort. En pratique, les Tribunaux optent plutôt pour une amende de virtus, un certain temps de services à rendre, ou d'autres peines de moindre importance. En revanche, refuser de se soumettre à l'une de ces peines implique à coup sûr de se voir infliger la peine capitale.

- Celle-ci prend souvent le forme d'une Marche des Magiciens. Le coupabl est exclu de l'Ordre, ce qui lui retire la protection du Code. Ceci est appelé "renonciation" et le Magus sujet à une Marche des Magiciens un "Mage renoncé". Traditionnellement, les possessions du criminel sont données au Magus qui l'a executé.


- Privation de ses pouvoirs magiques : cette clause est souvent invoqué dans le cas de destruction de laboratoire ou de meurtres de Servants. La justification tient au fait qu'en privant un Magus des ressources nécessaires pour étudier dans de bonnes conditions, on le prive également d'une partie de ses pouvoirs magiques dont il disposerait nomalement. Le sens premier de cette clause, cependant, est qu'un Magus ne doit pas tenter d'affaiblir le Don d'un autre.

- Guerre des Magiciens : un Magus initie une Guerre des Magiciens en envoyant une déclaration de guerre à son adversaire. Le message doit arriver la nuit qui suit la pleine lune. La guerre commence alors au lever de la prochaine pleine lune, et dure jusqu'au lever de la pleine lune suivante. L'usage abusif ou injustifé des Guerres des Magiciens est découragé par les mages dirigeants. Il arrive de temps à autre que celui qui déclare trop souvent une Guerre des Magiciens se retrouve lui-même victime d'une Marche des Magiciens.

- Interférer avec les vulgaires : sans doute la clause la plus controversée du Code. Les Alliances ont besoin de traiter régulièrement avec les vulgaires pour pouvoir exister, et des places fortifiées contenant un nombre conséquent de guerriers tend toujours à attirer l'attention des nobles locaux. C'est pourquoi la seconde partie de la clause ("appelant ainsi la ruine sur mes Sodales") est très souvent au centre des débats. Tant que ces échanges avec les vulgaires ne blesset pas d'autres Magi ni ne semble provoquer le risque d'en blesser, ils sont permis. En revanche, la jurisprudence a établi que travailler comme magicien à la cour était une violation du Code.

- Traiter avec les démons : l'Ordre pourchasse et abat tout membre surpris à traiter avec des démons. Essayer de détruire les démons est à priori acceptable, mais attirer l'attention d'un démon sur l'Ordre peut être sujet à caution.

- Nuire aux êtres féeriques : l'interprétation de cette clause repose principalement sur ce qu'on entend par nuire. Les lieux féeriques sont de bonnes sources de virtus, et donc peu de Magi accepteraient de considérer que charger une place féerique grâce à des sorts violents, y voler de grandes quantités de propriétés féeriques et faire retraite dans son Alliance nuise aux êtres féeriques. L'interprétation de cette clause tient donc souvent de la politique, et du fait que d'autres Magi aient souffert ou non dans l'histoire. Contrairement aux clauses sur les vulgaires et sur les démons, celui n'interdit en aucune manière les liens amicaux avec les êtres féeriques.

- Créatures magiques : une lacune notable du Code est la protection des créatures magiques et des autres magiciens. Ceci est délibéré, Trianoma voulant que l'Ordre puisse user de la force pour convaincre les gens de se joindre à lui. Des interactions excessives avec des créatures magiques peuvent cependant tomber sous la clause de mise en danger de l'Ordre par ses actions.

- Espionnage : cette clause est appliquée avec énormément de rigueur. les Tribunaux ont établi qu'il était illégal d'espionner un non-mage si par ce faire vous apprenez quelque chose sur les activités d'un Magus. En outre, faire un tour en étant invisible est considéré comme un espionnage magique, et vous pouvez être punis si vous user de magie Intellego sur un Magus, même si vous ignoriez son statut de Magus.

- Apprentis : à l'inverse, cette clause est peu appliquée. Les Magi n'ont pas à prendre un apprenti et l'obligation d'un Parens à prendre part à une Marche des Magiciens contre son Filius est plus traitée comme une attente sociale qu'un devoir légal
Revenir en haut Aller en bas
https://arsmagica.forumgratuit.be
 
Le Code d'Hermès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ars Magica :: Campagnes :: Archives :: Europe Mythique-
Sauter vers: